Le forum des Indignés Strasbourg Index du Forum

Le forum des Indignés Strasbourg
Groupes de travail des Indignés (Strasbourg)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Idées développement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des Indignés Strasbourg Index du Forum -> Groupes de travail -> Commission "Fonctionnement" -> Evolution du groupe de Strasbourg
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cyril


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2012
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 17:39 (2012)    Sujet du message: Idées développement Répondre en citant

De façon rapide, je vous présente quelques idées que j'ai eu. Des impressions par rapport à ce que je peux observer... J'ai pas vraiment développé mais voyons déjà ce que vous en pensez. Y a différents points mais c'est pas structuré de façon chronologique ou par importance : 


Projet indigné


Idées pour le développement du mouvement :


Pour ma part, je pars de deux hypothèses basiques :


  1. Un sportif professionnel a d'abord gagné les tournois locaux avant les mondiaux
  2. Un groupe de musique pour avancer doit généralement se faire reconnaître dans sa ville avant de parcourir le monde



Ce sont seulement deux exemples pour illustrer mes propos. Ainsi, je pense qu'il est nécessaire dans un premier temps de se développer de façon locale, de cibler des actions précises, concrètes et réalisables, de tisser un réseau et ensuite seulement de voir à les étendre.


  1. Définir



Dans un premier temps, il me semble nécessaire de faire un « brain storming » de ce qui nous indigne de manière générale mais surtout locale. Par exemple, si l'on est indigné par la précarité, commençons à regarder ce qui nous met dans cette précarité de façon simplement locale. Par exemple, je trouve le tram bien trop cher et malgré une mairie de gauche, il augmente toujours et toujours... Pourtant la mobilité est factrice d'échanges, d'intégration, de culture... Alors pourquoi ne pas tenter d'avancer un peu vers une baisse des tarifs ? Un ticket journée le samedi à 1 euro ? Ce n'est là encore qu'un exemple mais qui sert à donner une idée des réflexions que l'on pourrait avoir et donc qui restent à définir dans leur ensemble. On ne conquit pas un pays sans en connaître les frontières.


  1. Publiciser



Même si je ne suis pas adepte d'un projet, il me semble important de bien communiquer sur ce que l'on fait. Reprenons l'histoire du tram. Disons que suite à quelques lettres, paf, la CUS accepte. Il est alors nécessaire de communiquer notre manière de faire aux autres indignés pour que le projet puisse s'étendre au reste de la France. Aussi, l'avantage de gagner des batailles c'est d'apporter du crédit au mouvement des indignés qui pourrait alors attirer plus de monde, qui y croiront davantage et qui pourrait intéresser des associations ou des mouvements extérieurs.


  1. Fédérer



Dans le paysage actuel des associations, on constate que l'ensemble, de mon point de vue, des champs d'action du social sont couverts par des associations : SDF, sans papiers, familles en lourde précarité, problèmes scolaires... Le problème de ses associations n'est pas l'expérience ou la « performance » mais bien plus le manque de financements mais aussi les petites guerres qui existent entre certaines associations qui luttent pour la même chose mais ont du mal à cohabiter. C'est de toute manière un problème que l'on rencontre partout et qui généralement se met en place lorsque des membres d'associations cherchent plus dans le bénévolat un moyen de se valoriser que d'aider son prochain. La nature humaine étant ce qu'elle est... Bref. Je ne pense pas que le but des indignés soit de faire la même chose que toutes ces associations mais par contre, le but des indignés pourrait être de tenter de fédérer ces associations, de faire le travail qu'elles n'ont pas le temps de faire ou qu'elles ne veulent pas faire : Communiquer, informer, sensibiliser.
Prenons l'exemple des AMAPS, de l'agriculture bio, des OGM... Si l'on prend tout ça ensemble, on peut réunir le tout sous le thème « Manger bien en respectant le producteur et la nature ». Pourquoi alors les indignés ne se chargeraient pas de communiquer sur ces associations ? Sur tous ces systèmes qui existent et que beaucoup ne connaissent pas ? Pour se faire, on peut imaginer des expos permettant toujours plus l'essor de la culture, des conférences, des débats mais aussi un site internet qui réunirait dans un premier temps tous les agriculteurs bio du bas rhin chez qui on peut acheter directement à la ferme, tous les magasins bio, les producteurs de façon générale qui respectent la nature et produise de la qualité et vendent à des prix moindres que les supermarchés pour un certain nombre de produits. Essayer de faire un sorte en gros que le consommateur quitte un peu plus le supermarché pour se diriger davantage vers le producteur.


La problème est ensuite de récupérer toutes ces données. Où trouver tous ces agriculteurs... Mais dans le bas rhin, il y a en tout 46 communautés de communes, 5 villages qui n'appartiennent à aucune plus la CUS. Ce qui nous fait un total de 52 contacts pour contacter l'ensemble des maires du bas rhin pour leur proposer un projet de ce type. Imaginons dès lors que nous décidions d'agir de la sorte en contactant Ces 52 com com et qu'effectivement ils transmettent notre demande d'information sur les agriculteurs qui produisent bio et vendent des produits de la ferme ou tout autre chose que l'on voudrait savoir. Il est assez probable qu'ils nous répondent puisque cela peut ramener de la vie à leur village, des clients à leurs producteurs et par ailleurs on peut très bien faire des échanges de bons procédés : Petite pub pour leur fête de village ou autre... Tout ceci n'est qu'un exemple qui peut se décliner sur pleins de thèmes différents notamment les énergies renouvelables. Imaginons par exemple que par l'organisation de conférences... on arrive à avoir des experts des énergies renouvelables qui nous prennent en sympathie. Il est alors tout à fait envisageable de créer un groupe d'expert au sein des indignés qui pourront par exemple aller dans des villages, com com ou autre pour leur expliquer qu'ils pourraient par exemple produire de l'énergie avec le fumier des animaux...


Dans tous les cas, cela nous permettrait de nous faire connaître au sein d'instances politiques qui pourront ensuite défendre certaines de nos idées, nous prêter des salles plus facilement pour organiser des événements... En gros, tisser des liens avec des responsables politiques pour nous faciliter la tache. Mais surtout cela pourrait permettre d'améliorer notre environnement, notre manière de consommer et si le modèle fonctionne dans un département, il peut alors fonctionner dans une bonne partie de la France. Ensuite il faut trouver les idées qui permettent de faire des choses un peu identiques pour l'ensemble des problématiques. 


  1. In → Out



Je pense par ailleurs que le shéma à adopter n'est pas forcément un shéma Out → In c'est à dire de prendre pour génial tout ce qui vient des indignés du reste de la France et de tenter de l'appliquer chez nous. La situation à Paris par exemple est très différente à la notre. Contrairement à ce que l'on peut croire, les salaires à Paris ne sont plus élevés que pour les cadres et quelques autres fonctions mais les bas salaires sont les mêmes partout. Les questions du prix du logement sont donc différentes. En tant qu'étudiant, je peux aussi vous dire que les besoins à Paris pour poursuivre ses études sont de l'ordre de 1500-1700 euros par mois dans le supérieur pour se loger, manger, transport... Ils sont bien moindre à Strasbourg et nos étudiants sont bien moins endettés. Je ne dis pas qu'il faut ignorer le problème mais pas forcément en faire une priorité. Je pense que la priorité est celle de voir ce que l'on peut faire au niveau local pour améliorer ce qui est améliorable, voir ce que l'on peut transmettre, créer un réseau social dense et ensuite soutenir les autres mouvements qui ne nous touchent pas directement. Il me semble en tout cas nécessaire de se focaliser sur quelques points qui peuvent attirer du monde, qui peuvent aider tout le monde et ensuite ramifier. Cela permet aussi d'avoir des objectifs, de les atteindre et de se sentir plus motivés, plus forts dans notre lutte.


  1. Politique



Un jour il pourra être envisageable de transposer le tout en politique. Mais pour cela il faut du monde qui s'indigne et nous suive. Il faut donc de l'action concrète, une visibilité. Il faut aussi cesser les chamailleries sur facebook qui me semble d'ailleurs pas approprié pour débattre... C'est plus une vitrine pour informer des événements qu'un lieu d'échange à mon goût. Mais si un jour les indignés se politisent, je pense qu'il faudra alors que ce soit pour aller dans des instances décisionnelles et pas dans une course à la présidence qui donnerait le pouvoir à un homme ou une femme. L'intérêt c'est d'avoir des députés pour ouvrir des débats, soulever des questions, avoir du poids dans le vote de lois, des députés qui protègent avant tout l'humain et qui remettent de façon générale les êtres vivants au sein du débat. Mais ceci est encore bien lointain.


  1. Liens extérieurs



Il ne faudrait pas négliger les liens avec des syndicats, des associations. Ils permettent de mobiliser du monde, ils ont de l'expérience et même si les indignés ne sont pas politisés il n'en reste pas moins que les syndicalistes et les bénévoles sont des indignés depuis le début de leur engagement au moins. Eux aussi se battent pour des intérêts et généralement orienté vers le respect de l'humain. Il sera nécessaire de travailler avec eux pour organiser de grandes manifestations et c'est pourquoi nous devons être capables de fédérer, de tisser des liens et de mobiliser facilement du monde pour organiser des journées de grèves et de manifestations exceptionnelles.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Jan - 17:39 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum des Indignés Strasbourg Index du Forum -> Groupes de travail -> Commission "Fonctionnement" -> Evolution du groupe de Strasbourg Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com